[JEU] Dans les yeux d’André Villas-Boas contre Monaco en Ligue 1

PRINCIPE DU JEU : Observateur de la Ligue 1, passionné par l’OM, l’AS Monaco ou simple tacticien en herbe as-tu bien suivi le match du dimanche soir ? Si tu as envie d’affiner ton analyse du match, de tester ta vision du jeu,  c’est l’occasion dans cet article. En te plaçant dans la peau d’André Villas-Boas essaie de décrypter les points forts et les points faibles de l’Olympique de Marseille sur cette rencontre. Quels sont les éléments dominants qui ont permis à l’OM de l’emporter ? En ressortant les idées principales du coach tu vas marquer un maximum de points. Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 28 points à marquer. Allons-y !

Continuer la lecture

L’éclosion mondiale de José Mourinho : le grand Porto 2003-2004 (épisode final)

EPISODE FINAL : DES BASSES BESOGNES A LA DEMONSTRATION TACTIQUE 

En 2003-2004, la coupe aux grandes oreilles semble loin du Portugal. Elle regarde plutôt vers l’Italie, l’Angleterre ou l’Espagne où les clubs structurés et remplis de stars se battent pour la ravir. L’année dernière, ce fut âpre pour l’A.C Milan qui eut besoin d’une séance de tirs aux buts pour se défaire de la Juventus. Pourtant, si cette coupe avait pris soin de regarder vers sa petite sœur, elle aurait pu voir le Porto de Mourinho remporter la Coupe de l’UEFA, comme les prémices d’une éclosion européenne et mondiale. Mais c’est la saison 2003-2004, et le parcours tonitruant du FC Porto mené par José Mourinho en ligue des champions qui révèle au monde le talent de cet entraîneur. Dans le tourbillon de l’actualité du football, l’histoire et le passé semblent disparaître. En dehors des élans de nostalgie ponctuelle des supporters déçus, la réputation des entraîneurs se fait et se défait jour après jour. C’est pourquoi Beautyfootball prend le temps de s’attarder sur le premier grand succès de José Mourinho avec « son » FC Porto, bâti pièce après pièce et dont l’ADN, le modèle de jeu, semble loin des clichés attachés à cet entraîneur aujourd’hui. Précédemment, les dragons ont mangé les lions. Désormais, comment José Mourinho s’est-il défait des ultimes obstacles qui se sont présentés face à lui avant ce titre suprême ? 

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas! 

Note au lecteur : Etant donné que nous sommes dans l’analyse de matchs assez anciens, la qualité de la vidéo et donc des images sélectionnées n’est pas toujours optimale. Merci pour votre clémence. Remercions tout de suite le support footballia.net sans qui rien ne serait possible.

Continuer la lecture

L’éclosion mondiale de José Mourinho : le grand Porto 2003-2004 (épisode 2)

EPISODE 2 : COMMENT MOURINHO EXILA LES AMBITIONS FRANÇAISES

En 2003-2004, la coupe aux grandes oreilles semble loin du Portugal. Elle regarde plutôt vers l’Italie, l’Angleterre ou l’Espagne où les clubs structurés et remplis de stars se battent pour la ravir. L’année dernière, ce fut âpre pour l’A.C Milan qui eut besoin d’une séance de tirs aux buts pour se défaire de la Juventus. Pourtant, si cette coupe avait pris soin de regarder vers sa petite sœur, elle aurait pu voir le Porto de Mourinho remporter la Coupe de l’UEFA, comme les prémices d’une éclosion européenne et mondiale. Mais c’est la saison 2003-2004, et le parcours tonitruant du FC Porto mené par José Mourinho en ligue des champions qui révèle au monde le talent de cet entraîneur. Dans le tourbillon de l’actualité du football, l’histoire et le passé semblent disparaître. En dehors des élans de nostalgie ponctuelle des supporters déçus, la réputation des entraîneurs se fait et se défait jour après jour. C’est pourquoi Beautyfootball prend le temps de s’attarder sur le premier grand succès de José Mourinho avec « son » FC Porto, bâti pièce après pièce et dont l’ADN, le modèle de jeu, semble loin des clichés attachés à cet entraîneur aujourd’hui. Après sa sublime victoire contre Manchester United, José Mourinho réussi à écarter les outsiders français du titre suprême. Voici l’histoire tactique de cette double-confrontation. 

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas! 

Continuer la lecture

L’éclosion mondiale de José Mourinho : le grand Porto 2003-2004 (épisode 1)

EPISODE 1 : COMMENT MOURINHO MIT FIN AU RÊVE D’ALEX FERGUSON

En 2003-2004, la coupe aux grandes oreilles semble loin du Portugal. Elle regarde plutôt vers l’Italie, l’Angleterre ou l’Espagne où les clubs structurés et remplis de stars se battent pour la ravir. L’année dernière, ce fut âpre pour l’A.C Milan qui eut besoin d’une séance de tirs aux buts pour se défaire de la Juventus. Pourtant, si cette coupe avait pris soin de regarder vers sa petite sœur, elle aurait pu voir le Porto de Mourinho remporter la Coupe de l’UEFA. Comme les prémices d’une éclosion européenne et mondiale. Mais c’est la saison 2003-2004, et le parcours tonitruant du FC Porto mené par José Mourinho en ligue des champions qui révèle au monde le talent de cet entraîneur. Dans le tourbillon de l’actualité du football, l’histoire et le passé semblent disparaître. En dehors des élans de nostalgie ponctuelle des supporters déçus, la réputation des entraîneurs se fait et se défait jour après jour. C’est pourquoi Beautyfootball prend le temps de s’attarder sur le premier grand succès de José Mourinho avec « son » FC Porto, bâti pièce après pièce et dont l’ADN, le modèle de jeu, semble loin des clichés attachés à cet entraîneur aujourd’hui. Dans ce premier épisode de la série, il s’agit de revenir sur la « masterclass tactique » proposée par José Mourinho face à l’immense Sir Alex Ferguson. Focus.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas! 

Continuer la lecture

L’âge d’or nantais : le FCN de Coco Suaudeau 1994-1996

Aujourd’hui comme hier, les clubs français semblent en difficulté lorsqu’il s’agit de les associer à une identité de jeu ancrée historiquement. Nous cherchons toujours quel club français pourrait s’ériger en référence de jeu sur la scène hexagonale et européenne, titres à l’appui. En effet, au-delà des supporters, qui

cherche à regarder les matchs de l’Olympique de Marseille de 1993, pourtant montés sur le toit de l’Europe ? Qui se prétend dans la lignée de Raymond Goethals ? L’Olympique Lyonnais est sans contestation une référence française au niveau européen. Malgré son immense domination des années 2000, et la qualité de sa formation, y-a-t-il un référentiel de jeu qui se dégage de cette équipe dans son histoire récente ? Quid du grand Saint-Etienne des années 70 ? Tenter de répondre à cette question, vaine pour certains passionnés pour qui seules comptent les lignes de palmarès, c’est entrer dans les profondeurs de notre football. Dans les entrailles de cette immense machine, une lumière jaune resplendit. C’est celle du FC Nantes ! Tous les amoureux de football savent que ce club est associé à une identité de jeu célèbre, le fameux « jeu à la nantaise », validé par les « tarifs maison » sous l’impulsion du grand Jean Claude Suaudeau. Mais qu’y-a-t-il derrière cette expression, connotée positivement sous le prisme du spectacle, de l’émotion et de l’offensive mais souvent mal comprise ? N’est-ce qu’une fumisterie médiatique ? A travers deux saisons : 1994-1995 et 1995-1996, Beautyfootball essaie ici de revenir au plus près de la réalité de ce football qui a tant marqué les esprits sans pour autant qu’on sache vraiment le définir aujourd’hui.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas! 

Continuer la lecture

Quand Manchester United régnait sur l’Europe : l’épopée 1998-1999 d’Alex Ferguson

2018 : vingt ans sont passés depuis cette formidable épopée des hommes de Sir Alex Ferguson pour ravir la prestigieuse coupe aux grandes oreilles. Vingt ans après Manchester United apparaît comme un pantin désarticulé, autour de l’immense José Mourinho qui semble s’être perdu, dans les limbes de la victoire à tout prix et de son égo surdimensionné. Vingt ans après, on ne retient même plus le nom du joueur arborant au dos de son maillot le magnifique numéro 7. Vingt ans après, on cherche encore quels seront les nouveaux joueurs « maison » qui pourraient prendre la suite des précédentes « générations dorées ».  Retourner vingt ans en arrière, au cœur du travail de Sir Alex Ferguson avec les « Reds Devils » permet incontestablement de mesurer l’étendue de ce génie du management, de ce bâtisseur invétéré qui fidèle à son idée du football (une colonne vertébrale, un box-to-box, un crack et des buteurs racés) va garnir l’armoire à trophées comme personne ne l’a jamais fait avant et comme personne ne le refera sans doute après lui. Retour sur un grand cru : l’épopée tactique de son Manchester United 1998-1999. Analyse.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas! 

Continuer la lecture

[JEU] Dans les yeux de Lucien Favre contre le Bayern Munich en Bundesliga

 

PRINCIPE DU JEU  : As-tu regardé le « game of the week » européen de cette semaine ? Es-tu capable de te mettre dans la peau du coach du BVB pour percevoir les points forts et les points faibles de ton équipe? Amateur de tactique et de stratégie, c’est à toi de jouer. Au programme : décortiquer le match, en ressortant les idées principales de Lucien Favre et marquer un maximum de points!  Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 31 à marquer, voire plus! Let’s play!

Continuer la lecture

[JEU] Dans les yeux d’Ernesto Valverde contre le Rayo Vallecano en Liga

 

PRINCIPE DU JEU  : As-tu regardé le match du Barça de Valverde ce weekend ? Es-tu capable de te mettre dans la peau du coach pour percevoir les points forts et les points faibles de ton équipe? Amateur de tactique et de stratégie, c’est à toi de jouer. Au programme : décortiquer le match, en ressortant les idées principales d’Ernesto Valverde et marquer un maximum de points!  Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 28 à marquer, voire plus! Let’s play!

Continuer la lecture

[JEU] Dans les yeux de Bielsa contre Brentford en Championship

PRINCIPE DU JEU  : Comment regardes-tu un match de foot ? Es-tu capable de te mettre dans la peau du coach pour percevoir les points forts et les points faibles de ton équipe? Amateur de tactique et de stratégie, c’est à toi de jouer. Au programme : décortiquer le match, en ressortant les idées principales de Marcelo Bielsa et marquer un maximum de points!  Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 27 points à marquer, voire plus! Let’s play!

Continuer la lecture

Le Sassuolo de Roberto De Zerbi : l’art du jeu en déviation

La Serie A revient au premier plan saison après saison et semble peu à peu retrouver son attractivité d’antan. Cela peut s’expliquer en partie par la croissance perpétuelle de la Juventus Turin, forte du recrutement de Cristiano Ronaldo cette saison, d’un stade toujours aussi plein et d’une faim de titres toujours insatiable. Dans la continuité, les deux clubs de Milan, rachetés récemment retrouvent de l’activité sur le marché des transferts et réussissent progressivement à constituer des effectifs compétitifs. Des directeurs sportifs de qualité opèrent pour stabiliser des clubs réputés pour leur excès, leurs comportements erratiques (le cas de l’AS Roma est intéressant à cet égard). Certains clubs avec peu de moyens réussissent à travailler très intelligemment comme la Lazio ou l’Atalanta Bergame. Certes, la santé du football italien ne peut se résumer à la vitrine que constitue la Serie A. Il ne faudrait pas oublier le chaos qui semble régner dans les divisions inférieures ainsi qu’à la fédération italienne. Cependant, la dynamique prend forme petit à petit. Mais surtout, dans ce panel résumé à grand trait, n’oublions pas l’apparition d’une nouvelle génération d’entraîneurs ambitieux dans leurs idées et leur projet de jeu. A l’image d’un Maurizio Sarri, d’un Marco Giampaolo, d’un Simone Inzaghi, ces coachs participent à rendre attractifs la Série A puisque les observateurs aiment à suivre et décortiquer l’animation de leurs équipes. Roberto De Zerbi appartient à cette catégorie. Avec Sassuolo, il est la véritable attraction de ce début de championnat 2018-2019. Victorieux de l’Inter, troisième du championnat, tout en proposant un football construit et spectaculaire, tout le monde peut se poser la question : Sassuolo sera-t-il un feu de paille ou peut-il prétendre à de vraies ambitions sportives ?

 

 

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas! 

Continuer la lecture

[JEU] Dans les yeux de Lopetegui contre Bilbao en Liga

PRINCIPE DU JEU  : Aurais-tu pu être aux côtés de Julen Lopetegui à donner des consignes sur ce match? Regardes-tu un match de foot avec assez de justesse tactique?  Quel plan de jeu et quels ajustements furent opérés par Lopetegui pour tenter d’ obtenir un résultat ? Amateur de tactique et de stratégie, c’est à toi de jouer. Au programme : décortiquer le match, en ressortant les idées principales du coach des Merengues et marquer un maximum de points!  Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 26 points à marquer, voire plus! Let’s play!

Continuer la lecture

[JEU] Dans les yeux de Carlo Ancelotti contre l’A.C Milan en Serie A

PRINCIPE DU JEU  : Aurais-tu pu être l’adjoint du grand Carlo Ancelotti sur ce match? Es-tu suffisamment précis dans ta manière de regarder le match pour rentrer dans l’esprit de ce coach?  Quel plan de jeu et quels ajustements furent opérés par Ancelotti pour tenter d’ obtenir un résultat ? Amateur de tactique et de stratégie, c’est à toi de jouer. Au programme : décortiquer le match, en ressortant les idées tactiques principales du coach des Azzurri et marquer un maximum de points!  Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 29 points à marquer, voire plus! Let’s play!

Continuer la lecture

[JEU] Dans les yeux de Quique Setién contre Levante en Liga

PRINCIPE DU JEU  : Aurais-tu pu être l’adjoint de Setién sur ce match? As-tu analysé le match avec tant de précision qu’on pourrait croire que tu fais partie du staff de ce grand entraîneur ? Quel plan de jeu et quels ajustements furent opérés par le coach pour tenter d’ obtenir un résultat ? Amateur de tactique et de stratégie, c’est à toi de jouer. Au programme : décortiquer le match, en ressortant les idées tactiques principales du coach du Betis et marquer un maximum de points!  Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 28 points à marquer, voire plus! Let’s play!

Continuer la lecture

[JEU] Dans les yeux de Sarri contre Huddersfield en Premier League

PRINCIPE DU JEU  : Aurais-tu pu être l’adjoint de Sarri sur ce match? As-tu vu le match avec tant de précision qu’on pourrait croire que tu fais partie du staff de ce grand entraîneur ? Quel plan de jeu et quels ajustements furent opérés par l’équipe technique? Amateur de tactique et de stratégie, tu es au bon endroit. Au programme : décortiquer le match et marquer un maximum de points! Pour cela,  aux côtés de l’auteur, essaie de faire ressortir le plus de remarques tactiques pertinentes possibles. Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 24 points à marquer, voire plus! Let’s play!

Continuer la lecture

Le Mexique 2006 de La Volpe : les frémissements du jeu de position

Ricardo La Volpe : une légende. Un homme pour qui chaque victoire doit absolument se mériter sur le terrain par une supériorité dans le jeu. Ricardo La Volpe c’est aussi l’affirmation d’une idée, de principes clairs au service d’une esthétique du football. Ricardo La Volpe c’est aussi le fondateur d’une école de pensée footballistique au Mexique qui fédère autant qu’elle divise. Miguel Herrera, José Guadalupe Cruz, Daniel Guzman, Jorge Almiron, tous affirment avoir été marqués par cet homme. Pep Guardiola, entraîneur presque idolâtré en Europe reconnait La Volpe comme l’un de ses mentors. Pour autant, son palmarès est famélique : une Gold Cup en 2003, et un championnat du Mexique en 1992/1993. A l’image d’un Bielsa, cet individu résume à lui-seul le paradoxe du football : pour ceux qui regardent ce sport autrement qu’à travers des lignes de résultat, ceux qui voient le football comme un art dans lequel les « protagonistes » sont des artistes, ceux-là vouent souvent une admiration pour Ricardo La Volpe. Pour tous les autres, il n’est qu’un idéologue, théoricien, sans réelles qualités de manager. Beautyfootball a depuis longtemps pris position sur cette question. A l’occasion de la coupe du monde 2018, nous avons décidé de revenir sur la révélation à l’Europe de cet entraîneur spécial : comment le Mexique à illuminé furtivement la planète football lors de la coupe du monde 2006 ?

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas! 

Continuer la lecture