L’Argentine des J.O 2004 : le chef d’oeuvre de Marcelo Bielsa

 

Une balade. Un long sentier. Une ode au beau football. Aux Jeux Olympiques d’Athènes en août 2004, l’Argentine de Bielsa récite son football jusqu’à l’Olympe et la glorieuse médaille d’or. Certes, la majorité des adversaires présentent des limites. Mais dans la continuité d’un travail débuté en 1998, la sélection produit toutes ces années peut-être le football le plus abouti collectivement de toute son histoire.  Dans cet « opéra des pauvres » qu’est le football (dixit Jorge Valdano), son Argentine illumine la planète et tous les observateurs aguerris de ce sport, malgré les échecs désastreux en 2002 et en finale de Copa America 2004.  Dans ce cadre, les JO d’Athènes, c’est le dernier ballet d’un esthète, qui dans sa quête perpétuelle de perfection, voit enfin converger les deux chemins de sa vie : produire un beau football et gagner un titre. Analyse.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira

Continuer la lecture

Des Canonniers devenus les Invincibles : retour sur le football épique signé Wenger en 2003-2004

49 matchs de Premier League. C’est l’accumulation incroyable de matchs sans défaite réussie par les Gunners d’Arsène Wenger en championnat entre 2003 et 2004.  Un exploit qui s’étale sur plus d’une saison complète. Tous ceux qui ont joué un tant soit peu au football peuvent concevoir l’ampleur des qualités physiques, techniques et surtout mentales pour réussir une telle performance. Beautyfootball à décidé d’ouvrir sa rubrique « Nostalgie » par une analyse de fond du football pratiqué par cette équipe.  Car, ne l’oublions pas, durant cette année 2003-2004 magique, durant laquelle Arsène Wenger est véritablement entré dans le panthéon des grands coachs il a fallu résoudre des problèmes téchnicos-tactiques chaque semaine ! Comment cet effectif déployait-il ce football flamboyant et ultra-efficace durant des mois et des mois ?

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira

Continuer la lecture

L’Ajax d’Amsterdam 2016-2017 : Peter Bosz et le retour du football champagne en terre Batave!

 

L’Ajax d’Amsterdam est aux portes du dernier carré d’Europa League. L’Ajax est aussi aux coudes à coudes dans son championnat dans lequel il n’a plus perdu depuis le 11 décembre 2016. En fait, l’Ajax d’Amsterdam n’a perdu qu’un match sur les 20 derniers toutes compétitions confondues depuis Janvier 2017. Mais tout cela, ça ne suffit pas pour les dirigeants néerlandais, et le coach Peter Bosz, le sait. En terre Ajacide, il faut gagner en faisant rêver les supporters, les observateurs, afin de pérenniser les valeurs et l’idée forte qu’esthétisme et efficacité peuvent s’assembler. C’est ce projet, construit sans stars, où la jeunesse est un étendard, que nous allons décrypter. Et autant vous le dire tout de suite, le pari est réussi. 

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira

Continuer la lecture

La Lazio Rome d’Inzaghi : le retour des années dorées?

En début de saison, les projecteurs se sont braqués soudainement sur la Lazio avec les échos de l’arrivée de Marcelo Bielsa dans le club. Cette équipe semblait partie pour vivre une belle histoire suivie médiatiquement sous l’égide du légendaire coach argentin. Sauf que, cela ne s’est pas passé comme la presse et les dirigeants l’avaient prévu. Bielsa n’est pas venu et il a fallu agir. L’équipe a de nouveau sombré dans l’oubli. Dans ce contexte, l’équipe technique décide de renouveler sa confiance une saison de plus à l’une des légendes du club, Simone Inzaghi déjà présent en fin de saison dernière. Aujourd’hui, la Lazio est aux portes de la Ligue des Champions devant les clubs de Milan par exemple. Et ce sans débourser des millions, sans renouveler tout l’effectif. Comment Inzaghino a-t-il réussi à sublimer cette équipe, pour en faire un escadron efficace et passionnant à voir jouer ?

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira.

Continuer la lecture

Le TSG Hoffenheim 2016-2017 : l’histoire incroyable de l’ascension du jeune Julian Nagelsmann vers la Ligue des Champions

          Dietmar Hopp voici le nom de celui qui a permis de sortir le club du TSG Hoffenheim de l’anonymat le plus complet. Après avoir fait fortune dans l’informatique il décide d’aider son village de 3000 habitants, son club de cœur pour qu’un jour il accède à la Bundesliga. Le club est repris en 1990. En 2009, Dietmar Hopp réussit son pari et son club évolue dans l’élite sous les quolibets des clubs « historiques » qui méprisent ce club sans histoire. Le mécène ne s’en soucie guère et s’impose peu à peu sans faire de bruit et sans excès financiers. Sans l’ombre d’un doute, il est allé chercher l’entraîneur Julian Nageslmann, 28 ans, et plus jeune entraîneur de la Bundesliga alors que son équipe était proche de la relégation en 2015-2016. Il a renouvelé un effectif, avec cinq nouveaux joueurs de talent pour moins de 23 millions d’euros. Sans stars, mais avec un projet de jeu ambitieux porté par son jeune entraîneur, Hoffenheim lutte aujourd’hui pour la ligue des champions. Analyse d’une équipe transfigurée !

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira.

Continuer la lecture

L’Atalanta Bergame 2016-2017 : un tableau de maître signé Gian Piero Gaspérini

photo-intro-bergame

      C’est la bonne surprise italienne de cette saison. Avec un budget minimaliste, un stade de 24 000 places et la deuxième équipe la plus jeune de Série A, l’Atalanta fait tout de même bien parler d’elle en Italie. 6eme du classement à la trêve, 5eme à quelques journées de la fin elle réalise l’une des plus belles saisons de son histoire sous la houlette de l’entraîneur Gian Piero Gasperini. Elle à marqué les esprits avec des succès contre Naples par exemple. Mais, ce qui impressionne le plus lorsque l’on regarde cette équipe sur le terrain, c’est l’ambition de son jeu et le spectacle proposé, qui respecte le spectateur et suscite l’enthousiasme. Alors, quoi qu’il advienne en 2017/2018, il faut s’attarder sur ce club, petit par la taille mais grand par les idées.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira.

Continuer la lecture

Pourquoi le projet Celta Vigo doit inspirer tous nos clubs français pour progresser en Coupe d’Europe!

   

      Il n’y a pas besoin de beaucoup de moyens pour bien jouer. Le Celta Vigo est un exemple typique. Malheureusement, l’équipe de Galice fait peu de bruit en France. 6eme de Liga l’année dernière, elle est qualifiée en quart de finale d’Europa League cette saison avec un match intéressant à jouer contre Genk.  Avec un peu plus de 35 millions de budget, c’est moitié moins qu’un club comme Saint-Etienne ou Bordeaux. Comme le club du Forez, aucune star ne joue dans cette équipe. Pourquoi y-a-t-il donc un tel écart entre ces 2 institutions tant à l’échelle européenne que dans le jeu proposé chaque weekend? Déjà, il y a un coach Eduardo Berizzo, ambitieux, courageux dans son projet de jeu.  Puis, une direction sportive qui souhaite pérenniser ces principes, en recrutant intelligemment,  avec cette volonté de respecter le supporter qui vient au stade! Décryptage d’une alchimie envoûtante!  

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira

 

Continuer la lecture

Le Stade Brestois 2016/2017 : quand Jean Marc Furlan sublime la Ligue 2!

     Brest image d'accueil

       L’équipe bretonne joue les premiers rôles au classement depuis le début de la saison dans un championnat réputé peu spectaculaire. Troublé par des problèmes internes liés à la direction du club en début de saison et avec 60 % de nouveaux joueurs arrivés à l’intersaison, cette équipe n’était pas forcément dans les favoris à la montée. Avec Jean Marc Furlan à sa tête, coach expérimenté et ambitieux dans son jeu,  et journée après journée, le stade Brestois prouve à tous qu’il faudra compter sur lui pour la ligue 1. Tout cela en proposant un projet de jeu et une animation très agréable pour les passionnés que nous sommes. Décryptage.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira.

Continuer la lecture