Le Schalke 04 de Tedesco : l’équipe caméléon

Domenico Tedesco, 35 ans, 1ère année en tant que coach professionnel en première division et 2eme de Bundesliga avec Schalke 04 à quelques journées de la fin. A 32 ans,  et sans aucun passé de joueur professionnel ce jeune entraîneur va probablement ramener le peuple incandescent de la Veltins Arena en League des Champions. Dans ce pays où le légendaire Jupp Heynckes cohabite avec une nouvelle vague d’entraîneurs extrêmement talentueux (Hasenhuttl, Nagelsmann, Herrlich, ou encore Tuchel et Klopp un peu plus antérieurement), Domenico Tedesco rajoute une pierre à ce nouvel édifice, cette nouvelle identité du football allemand, loin des clichés, en deux mots : ambitieuse et joueuse.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas! 

Continuer la lecture

FC Lorient 2017-2018 : Mickaël Landreau ou la naissance d’un nouveau grand coach français?

Le football français ne cesse d’être secoué. Les débats se multiplient sur la compétence de nos techniciens et la qualité de la vitrine qu’incarne la Ligue 1 pour notre football. Certains critiquent fermement le corporatisme français et le manque d’ouverture aux idées extérieures de nos entraîneurs, enfermés dans un pragmatisme de bas-étage. D’autres, défendent bec et ongle l’arrivée d’un vent frais apporté par des entraîneurs étrangers, qualifiés de « plus ambitieux dans leurs idées de jeu », mais qui, hormis les cas particuliers du PSG et de Monaco, sont déjà repartis, ou luttent dans les dernières places du championnat. Néanmoins, il faut parfois prendre plus de recul, regarder plus bas, pour se rendre compte que nous traversons actuellement un ensemble de nuances de gris plus que du tout blanc ou tout noir. L’ascension éclair de Mickaël Landreau, déjà à la tête du FC Lorient en Ligue 2, incarne parfaitement cette mutation du football français, débutée depuis des années. A travers son équipe, c’est tout le débat idéologique de notre football qu’il faut nuancer. Dans un championnat réputé impitoyable, ultra-homogène, ou seuls les deux premiers peuvent rêver à de meilleurs lendemains, Landreau, entraîneur du sérail français, tente d’accumuler les victoires, (ainsi combler ses dirigeants), sans renier une certaine idée du football, pour créer une émotion partagée. Décryptage !

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas.

Continuer la lecture