Le Mexique 2006 de La Volpe : les frémissements du jeu de position

Ricardo La Volpe : une légende. Un homme pour qui chaque victoire doit absolument se mériter sur le terrain par une supériorité dans le jeu. Ricardo La Volpe c’est aussi l’affirmation d’une idée, de principes clairs au service d’une esthétique du football. Ricardo La Volpe c’est aussi le fondateur d’une école de pensée footballistique au Mexique qui fédère autant qu’elle divise. Miguel Herrera, José Guadalupe Cruz, Daniel Guzman, Jorge Almiron, tous affirment avoir été marqués par cet homme. Pep Guardiola, entraîneur presque idolâtré en Europe reconnait La Volpe comme l’un de ses mentors. Pour autant, son palmarès est famélique : une Gold Cup en 2003, et un championnat du Mexique en 1992/1993. A l’image d’un Bielsa, cet individu résume à lui-seul le paradoxe du football : pour ceux qui regardent ce sport autrement qu’à travers des lignes de résultat, ceux qui voient le football comme un art dans lequel les « protagonistes » sont des artistes, ceux-là vouent souvent une admiration pour Ricardo La Volpe. Pour tous les autres, il n’est qu’un idéologue, théoricien, sans réelles qualités de manager. Beautyfootball a depuis longtemps pris position sur cette question. A l’occasion de la coupe du monde 2018, nous avons décidé de revenir sur la révélation à l’Europe de cet entraîneur spécial : comment le Mexique à illuminé furtivement la planète football lors de la coupe du monde 2006 ?

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas! 

Continuer la lecture

L’Argentine des J.O 2004 : le chef d’oeuvre de Marcelo Bielsa

 

Une balade. Un long sentier. Une ode au beau football. Aux Jeux Olympiques d’Athènes en août 2004, l’Argentine de Bielsa récite son football jusqu’à l’Olympe et la glorieuse médaille d’or. Certes, la majorité des adversaires présentent des limites. Mais dans la continuité d’un travail débuté en 1998, la sélection produit toutes ces années peut-être le football le plus abouti collectivement de toute son histoire.  Dans cet « opéra des pauvres » qu’est le football (dixit Jorge Valdano), son Argentine illumine la planète et tous les observateurs aguerris de ce sport, malgré les échecs désastreux en 2002 et en finale de Copa America 2004.  Dans ce cadre, les JO d’Athènes, c’est le dernier ballet d’un esthète, qui dans sa quête perpétuelle de perfection, voit enfin converger les deux chemins de sa vie : produire un beau football et gagner un titre. Analyse.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira

Continuer la lecture

La grande Lazio d’Eriksson : une équipe légendaire à la conquête de l’Italie

22 internationaux dont Nedved, Nesta, Veron, Salas, Inzaghi, Mancini entre autres… Non, nous n’allons pas vous parler de la Juventus ou du Milan AC.  C’est l’épopée des Biancocelesti partis à la conquête de l’Italie et de l’Europe entière durant la saison 1999/2000 que nous allons vous raconter.  La quête est simple : ramener le titre de champion qui leur échappe depuis 1974 dans ce qui est considéré à l’époque comme le championnat le plus difficile du monde. L’Inter, le Milan AC, la Juve, Parme font aussi partie des prétendants.  Sergio Cragnotti n’a que faire des autres : il fait confiance à Sven Goran Eriksson pour gérer cet effectif de stars et garnir l’armoire à trophées du club. Le second volet de la rubrique « Nostalgie » de Beautyfootball  se penche sur le football pratiqué par la bande à Nesta…Inoubliable !

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira

Continuer la lecture

Des Canonniers devenus les Invincibles : retour sur le football épique signé Wenger en 2003-2004

49 matchs de Premier League. C’est l’accumulation incroyable de matchs sans défaite réussie par les Gunners d’Arsène Wenger en championnat entre 2003 et 2004.  Un exploit qui s’étale sur plus d’une saison complète. Tous ceux qui ont joué un tant soit peu au football peuvent concevoir l’ampleur des qualités physiques, techniques et surtout mentales pour réussir une telle performance. Beautyfootball à décidé d’ouvrir sa rubrique « Nostalgie » par une analyse de fond du football pratiqué par cette équipe.  Car, ne l’oublions pas, durant cette année 2003-2004 magique, durant laquelle Arsène Wenger est véritablement entré dans le panthéon des grands coachs il a fallu résoudre des problèmes téchnicos-tactiques chaque semaine ! Comment cet effectif déployait-il ce football flamboyant et ultra-efficace durant des mois et des mois ?

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira

Continuer la lecture