Valencia C.F 2017/2018 : comment Marcelino a remis la chauve-souris sur le toit de l’Espagne!

« C’est un entraîneur qui a toujours très bien travaillé, c’est peut-être même celui qui nous ressemble le plus. Je m’identifie assez à ses idées, à ce que montrent ses équipes. » Comme l’indique Diego Simeone, Marcelino Garcia Toral est déjà unanimement reconnu par ses pairs en Espagne. Entraîneur de plusieurs clubs de moyenne envergure comme Santander ou Villarreal, il semble enfin éclater aux yeux de l’Europe depuis qu’il a pris en main le destin du FC Valence. Club historique du pays, sorti de deux saisons médiocres, il débute ce nouvel exercice avec succès, enchaînant les résultats convaincants et surtout en proposant un jeu complet, très agréable pour les supporters si exigeants de cette belle ville. Focus.  

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon « idée clée », car elle est cruciale pour comprendre tout le site. Vous ne le regretterez pas. 

Continuer la lecture

L’Ajax d’Amsterdam 2016-2017 : Peter Bosz et le retour du football champagne en terre Batave!

 

L’Ajax d’Amsterdam est aux portes du dernier carré d’Europa League. L’Ajax est aussi aux coudes à coudes dans son championnat dans lequel il n’a plus perdu depuis le 11 décembre 2016. En fait, l’Ajax d’Amsterdam n’a perdu qu’un match sur les 20 derniers toutes compétitions confondues depuis Janvier 2017. Mais tout cela, ça ne suffit pas pour les dirigeants néerlandais, et le coach Peter Bosz, le sait. En terre Ajacide, il faut gagner en faisant rêver les supporters, les observateurs, afin de pérenniser les valeurs et l’idée forte qu’esthétisme et efficacité peuvent s’assembler. C’est ce projet, construit sans stars, où la jeunesse est un étendard, que nous allons décrypter. Et autant vous le dire tout de suite, le pari est réussi. 

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira

Continuer la lecture

La Lazio Rome d’Inzaghi : le retour des années dorées?

En début de saison, les projecteurs se sont braqués soudainement sur la Lazio avec les échos de l’arrivée de Marcelo Bielsa dans le club. Cette équipe semblait partie pour vivre une belle histoire suivie médiatiquement sous l’égide du légendaire coach argentin. Sauf que, cela ne s’est pas passé comme la presse et les dirigeants l’avaient prévu. Bielsa n’est pas venu et il a fallu agir. L’équipe a de nouveau sombré dans l’oubli. Dans ce contexte, l’équipe technique décide de renouveler sa confiance une saison de plus à l’une des légendes du club, Simone Inzaghi déjà présent en fin de saison dernière. Aujourd’hui, la Lazio est aux portes de la Ligue des Champions devant les clubs de Milan par exemple. Et ce sans débourser des millions, sans renouveler tout l’effectif. Comment Inzaghino a-t-il réussi à sublimer cette équipe, pour en faire un escadron efficace et passionnant à voir jouer ?

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira.

Continuer la lecture

Le TSG Hoffenheim 2016-2017 : l’histoire incroyable de l’ascension du jeune Julian Nagelsmann vers la Ligue des Champions

          Dietmar Hopp voici le nom de celui qui a permis de sortir le club du TSG Hoffenheim de l’anonymat le plus complet. Après avoir fait fortune dans l’informatique il décide d’aider son village de 3000 habitants, son club de cœur pour qu’un jour il accède à la Bundesliga. Le club est repris en 1990. En 2009, Dietmar Hopp réussit son pari et son club évolue dans l’élite sous les quolibets des clubs « historiques » qui méprisent ce club sans histoire. Le mécène ne s’en soucie guère et s’impose peu à peu sans faire de bruit et sans excès financiers. Sans l’ombre d’un doute, il est allé chercher l’entraîneur Julian Nageslmann, 28 ans, et plus jeune entraîneur de la Bundesliga alors que son équipe était proche de la relégation en 2015-2016. Il a renouvelé un effectif, avec cinq nouveaux joueurs de talent pour moins de 23 millions d’euros. Sans stars, mais avec un projet de jeu ambitieux porté par son jeune entraîneur, Hoffenheim lutte aujourd’hui pour la ligue des champions. Analyse d’une équipe transfigurée !

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira.

Continuer la lecture

L’Atalanta Bergame 2016-2017 : un tableau de maître signé Gian Piero Gaspérini

photo-intro-bergame

      C’est la bonne surprise italienne de cette saison. Avec un budget minimaliste, un stade de 24 000 places et la deuxième équipe la plus jeune de Série A, l’Atalanta fait tout de même bien parler d’elle en Italie. 6eme du classement à la trêve, 5eme à quelques journées de la fin elle réalise l’une des plus belles saisons de son histoire sous la houlette de l’entraîneur Gian Piero Gasperini. Elle à marqué les esprits avec des succès contre Naples par exemple. Mais, ce qui impressionne le plus lorsque l’on regarde cette équipe sur le terrain, c’est l’ambition de son jeu et le spectacle proposé, qui respecte le spectateur et suscite l’enthousiasme. Alors, quoi qu’il advienne en 2017/2018, il faut s’attarder sur ce club, petit par la taille mais grand par les idées.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira.

Continuer la lecture

La Real Sociedad 2016-2017 : la transformation catalane par Eusébio Sacristan

photo intro Real Sociedad

       La Real Sociedad c’est 55 millions d’euros de budget environ. Soit moins que le budget de Lille (75 millions) ou Saint-Etienne (60 millions). Pourtant,  à l’heure où l’on écrit ces lignes ils sont 5eme de Liga à 2 points de l’Atlético de Madrid dans leur championnat  et qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe du Roi où ils joueront 2 matchs de gala contre le FC Barcelone. Surtout, cette équipe propose un football attrayant, ambitieux et portée vers l’offensive ! La clé de ce renouveau se nomme Eusébio Sacristan. Depuis son arrivée en milieu de saison dernière à la place de David Moyes, il fait des miracles avec cette équipe sans jamais renier des principes de jeu qu’il a développé durant toutes ses aventures barcelonaises commencées en 1988. Analyse du football pratiqué à San Sébastian où l’ambition européenne n’est pas taboue !

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon à propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. J’espère qu’il vous plaira.

Continuer la lecture

Le RB Leipzig 2016-2017 d’Hasenhüttl : un football tout-terrain pour bousculer la Bundesliga!

 

    Premier de Bundesliga à quelques semaines de la trêve hivernale en Allemagne, Le RB Leipzig semble parti pour bouleverser la hiérarchie du football allemand cette saison.  Ce club, issu de la section sportive du SSV Markranstadt, a pris son essor en 2009 après le rachat par le patron de l’entreprise Red Bull, Dietrich Mateschitz.  Passé entre 2009 et 2016 de la 5eme division à la tête de la Bundesliga, nous pourrions penser que ce club de la Saxe parrainé par un multi-millionnaire n’a rien à faire sur un blog qui souhaite présenter des équipes jouant un beau football sans un budget mirobolant.  Cet argument sera peut-être recevable dans deux ou trois ans. Car, pour le moment, ce club est bâti à partir d’un « business model » très précis qui se définit selon les modalités suivantes : budget strictement encadré, effectif sans star et fondé sur l’éclosion de jeunes joueurs, philosophie de jeu spectaculaire et identité club très développée du centre de formation à l’équipe professionnelle sous l’égide du directeur sportif Ralf Rangnick. Mais concrètement comment évolue cette équipe sur le rectangle vert ?

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. J’espère qu’il vous plaira.

Photo intro

Continuer la lecture

Le Las Palmas 2016-2017 de Quiqué Sétien : éloge du Toque!

 

      Quatrième de Liga en Septembre, avec un match nul contre le Real Madrid en prime, l’équipe des Canaries a fait du bruit en Espagne en début de saison, en proposant un jeu tourné vers l’offensive. Redescendu à la 9eme place, les principes de jeu de cet effectif sont pourtant restés les mêmes et le contenu de leur match toujours aussi passionnant. Analyse de l’équipe d’une île qui n’a peut-être pas encore fini de faire parler d’elle.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon à propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. J’espère qu’il vous plaira.

image-equipe-las-palmas

Continuer la lecture

Pourquoi le projet Celta Vigo doit inspirer tous nos clubs français pour progresser en Coupe d’Europe!

   

      Il n’y a pas besoin de beaucoup de moyens pour bien jouer. Le Celta Vigo est un exemple typique. Malheureusement, l’équipe de Galice fait peu de bruit en France. 6eme de Liga l’année dernière, elle est qualifiée en quart de finale d’Europa League cette saison avec un match intéressant à jouer contre Genk.  Avec un peu plus de 35 millions de budget, c’est moitié moins qu’un club comme Saint-Etienne ou Bordeaux. Comme le club du Forez, aucune star ne joue dans cette équipe. Pourquoi y-a-t-il donc un tel écart entre ces 2 institutions tant à l’échelle européenne que dans le jeu proposé chaque weekend? Déjà, il y a un coach Eduardo Berizzo, ambitieux, courageux dans son projet de jeu.  Puis, une direction sportive qui souhaite pérenniser ces principes, en recrutant intelligemment,  avec cette volonté de respecter le supporter qui vient au stade! Décryptage d’une alchimie envoûtante!  

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A Propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira

 

Continuer la lecture

Le Stade Brestois 2016/2017 : quand Jean Marc Furlan sublime la Ligue 2!

     Brest image d'accueil

       L’équipe bretonne joue les premiers rôles au classement depuis le début de la saison dans un championnat réputé peu spectaculaire. Troublé par des problèmes internes liés à la direction du club en début de saison et avec 60 % de nouveaux joueurs arrivés à l’intersaison, cette équipe n’était pas forcément dans les favoris à la montée. Avec Jean Marc Furlan à sa tête, coach expérimenté et ambitieux dans son jeu,  et journée après journée, le stade Brestois prouve à tous qu’il faudra compter sur lui pour la ligue 1. Tout cela en proposant un projet de jeu et une animation très agréable pour les passionnés que nous sommes. Décryptage.

N.B : en cas de première visite sur le site n’oubliez pas d’aller lire mon A propos, car il est la clé pour comprendre tout le site. Je suis sûr qu’il vous plaira.

Continuer la lecture