[JEU] Dans les yeux D’Imanol Alguacil coach de la Real Sociedad l’équipe surprise de la Liga

PRINCIPE DU JEU : Observateur de la Liga, passionné par le jeu ou simple tacticien en herbe as-tu pris la mesure de la Real Sociedad l’équipe surprise de cette saison en liga ? Si tu as envie d’affiner ton analyse du match, de tester ta vision du jeu,  c’est l’occasion dans cet article. En te plaçant dans la peau d’Imanol Alguacil essaie de décrypter les points forts et les points faibles de la Real Sociedad sur cette rencontre de championnat contre Grenade C.F. Quels sont les éléments importants sur le plan collectif et individuel qui expliquent cette victoire face à l’autre équipe surprise de ce championnat ? En ressortant les idées principales du coach tu vas marquer un maximum de points. Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 24 points à marquer. Allons-y !

CONTEXTE DU MATCH POUR IMANOL AlGUACIL  : 

  • C’est le match « surprise » pour le somment du championnant en ce début de Liga. La Real Sociedad, en l’emportant, a l’occasion de revenir à hauteur du FC Barcelone et du Real Madrid. Leur adversaire peut s’emparer seul de la première place en cas de victoire.
  • Imanol Alguacil doit faire avec certains blessés comme Illarramendi mais surtout l’un des leaders techniques de cette équipe Martin Odegaard. Il débute ainsi avec une équipe légèrement remaniée sous la forme d’un 4-4-2 sur le papier.
  • Le voyage des Basques pour atteindre Grenade n’a pas été de tout repos puisque ils ont du faire face à des intempéries qui ont modifié leur mode de transport. Dans les matchs de haut niveau comme celui-ci cela aura-t-il un impact sur la forme des joueurs ?

 

A votre avis quel était le plan de jeu de Diego Martinez sur ce match ?

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR :

  1. Diego Martinez doit lui aussi gérer des absents de taille (Soldado, Gonalons) dans son équipe. Malgré la qualité de l’adversaire, Diego Martinez ne veut pas abandonner la maîtrise territoriale. Il s’agira donc pour emporter ce match de savoir laisser la Real Sociedad dans son camp quand cela est possible tout en absorbant leurs temps forts en bloc-médian dans une posture plus réactive. 1 POINT

  1.    

    »TEXT

 

A votre avis quel était le plan de jeu d’Imanol Alguacil sur ce match ?

»TEXT

 

ŒIL DE L’AUTEUR :

  1. L’équipe d’Imanol Alguacil souhaite être protagoniste et cela passe par la maîtrise technique du ballon et la domination positionnelle sur le terrain. En phase offensive il s’agit donc de s’appliquer à ressortir les ballons proprement pour pouvoir construire une attaque placée où les joueurs offensifs entre les lignes pourront s’exprimer. En phase défensive, l’équipe tente de mettre une pression dès le début du match par pressing haut et tout-terrain.  1 POINT.
  2. Les cheminements semblent avoir été très bien travaillés dans les couloirs. L’objectif probable est de décaler un joueur après avoir fait sortir l’adversaire de sa zone. Le joueur basque décalé de cette manière, pourra alors centrer sur les bons joueurs de tête offensif notamment W. José. 1 POINT
  3. L’idée bien répandue en Espagne selon laquelle « la meilleure défense c’est la possession du ballon » semble partagée par Alguacil. Il demande à ses joueurs de prendre le temps de bien préparer les actions, de redoubler les passes pour construire le décalage le plus efficace possible jusqu’au but adverse. 1 POINT   

    »TEXT

Imaginez-vous sur le banc à regarder le match , qu’est ce qui fonctionne ou dysfonctionne dans les différentes phases de jeu de la Real Sociedad ainsi que sur le plan individuel en 1ere mi-temps pour vous ?

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR CE QUI FONCTIONNE : 

  1. La Real Sociedad s’anime non-pas sous la forme d’un 4-4-2 comme annoncé sur le « papier » mais sous l’aspect d’un 4-2-3-1 avec Zubeldia et Merino en double pivot, Sangalli, Oyarzabal et Portu constituant la ligne de 3 et enfin Willian José en attaquant de pointe. On a même parfois les habitudes du 4-3-3 qui reviennent notamment lorsque Merino se projette. 1 POINT.
  2. Les phases de pressing haut menés par les Basques permettent de récupérer le ballon presque systématiquement dans le camp adverse. Sur le 1er but, c’est suite à une relance ratée de Rui Silva face à la pression du bloc basque positionné haut entraînant la récupération d’Oyarzabal puis la passe pour Portu qui permet l’ouverture du score. 1 POINT
  3. Le niveau technique de l’ensemble de l’équipe est suffisamment homogène et qualitatif pour permettre des sorties de balle très propres. En effet, avant même d’être dans l’exécution technique les joueurs sont bien placés les uns par rapport aux autres. 1 POINT.
  4. Les projections de Merino depuis sa zone axiale notamment dans l’half-space gauche perturbent la défense adverse. 1 POINT.
  5. Les défenseurs centraux sont très avisés dans leur choix de jeu : ils savent quand conduire le ballon et attaquer l’espace devant eux, quand la donner en peu de touches de balles, ce qui facilite grandement la destabilisation de l’adversaire. Ils semblent pour le moment imperméables à la pression. 1 POINT.
  6. Les joueurs de la Real Sociedad répètent à raison un circuit pour créer des décalages chez l’adversaire. Ce cheminement part des défenseurs centraux vers les latéraux qui s’appuient beaucoup sur Portu ou Oyarzabal qui alternent entre le couloir et le half-space et servent d’appui pour remiser sur un milieux central qui verticalise le jeu dans la foulée dans un espace libre ou à l’opposé. 1 POINT.
  7. Le latéral droit de Grenade est grande difficulté face à l’activité de Portu. 1 POINT

ŒIL DE L’AUTEUR CE QUI DYSFONCTIONNE :

  1. Les centres sont nombreux et proches de la surface de réparation mais il manque toujours un peu de précision technique ou plus de pertinence dans le positionnement des attaquants pour destabiliser l’axe central des Andalous. 1 POINT
  2. Les coups de pied arrêtés, malgré quelques combinaisons ponctuelles, sont plutôt inoffensifs. 1 POINT
  3. De nombreuses maladresses dans les techniques défensives entraînent des fautes et des erreurs bêtes. C’est sur l’une d’entre elles ainsi qu’une faute technique du gardien qu’ils subissent l’égalisation. 1 POINT
  4. L’intensité du match laisse parfois à désirer. Le match se joue sur un rythme assez lent et la Real Sociedad ne parvient pas à en sortir. 1 POINT
  5. Willian José qui a de grosse qualités dans son jeu dos au but pour faire briller les autres est relativement isolé et peu trouvé par ses partenaires. 1 POINT  

    »TEXT

La Real Sociedad et Grenade partagent les points à la mi-temps.  Pour vous, quels ont été les principales initiatives prises par Alguacil pour faire pencher la balance de son côté et qu’est-ce qui explique cette victoire finale ?   

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR :

  1. Les sorties de balle sont toujours aussi léchées. Les minutes passant ne créent pas l’envie de se précipiter et l’équipe prend toujours un temps conséquent pour préparer ses actions et créer des supériorités numériques. 1 POINT.
  2.  Les latéraux accompagnent avec plus de tranchant les actions offensives en dédoublant. 1 POINT.
  3. Les circuits offensifs sont plus variés qu’en 1ère mi-temps : les joueurs offensifs multiplient par exemple les ballons en cloche par dessus la défense pour un joueur lancé ce qui met en difficulté la défense andalouse. 1 POINT.
  4. Entre la 60e et la 75e l’équipe basque a su absorber le temps fort de Grenade C.F sans encaisser de buts grâce à la solidarité du groupe dans les compensations défensives. La charnière centrale, qui a souvent paru à la limite n’a pas craqué. 1 POINT.
  5. Oyarzabal s’est mis à dézoner de plus en plus dans la zone de l’attaquant central afin d’apporter du liant et de la qualité technique permettant ainsi au n*9 d’être touché plus facilement qu’avec Sangalli globalement en difficulté. 1 POINT.
  6. Imanol Alguacil a fait entrer Alexander Isak à la place de Willian José. Ce changement poste pour poste a surtout pour objectif d’amener plus de vitesse et de dribbles. Isak a effectivement les qualités pour provoquer les défenses balle au pied tout en restant un joueur fin, capable de s’insérer dans le collectif. 1 POINT.
  7. Alguacil a décidé de sortir Sangalli en grande difficulté techniquement pour faire entrer Januzaj poste pour poste mais dont le profil est plus fin avec le ballon. Cette intuition était la bonne car sur l’un de ses premiers ballons il réussit une passe parfaite pour Portu. 1 POINT
  8. La Real Sociedad a initié très peu d’attaques rapides durant le match. C’est en seconde période que ces séquences font la différence. La première amène une grande occasion pour Oyarzabal et la seconde le but pour Portu. 1 POINT.

»TEXT

Le jeu se termine ici pour cette semaine es-tu proche des 24 remarques tactiques de l’auteur? D’accord, pas d’accord, des choses à ajouter?

 C’est effectivement maintenant que tu peux rajouter des points bonus en donnant des idées dans les commentaires. N’étant ni Alguacil ni un membre de son staff, toute l’analyse est ici le produit d’un regard extérieur, un œil certes vigilant mais toujours incomplet. Peut-être que tes remarques pertinentes permettront de nous rapprocher au plus près du bilan d’après match réalisé par le staff  des Basques.

  En tout cas, si tu n’as pas vu le match c’est  l’occasion de te faire un replay et de venir jouer avec nous. Tu ne seras pas déçu par ce match !

En espérant que ce jeu vous aide à travailler votre œil, cet outil prioritaire pour tout passionné, animateur ou formateur foot. A bientôt pour un nouveau jeu du tacticien !

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *