[JEU] Dans les yeux de Lucien Favre contre le Bayern Munich en Bundesliga

 

PRINCIPE DU JEU  : As-tu regardé le « game of the week » européen de cette semaine ? Es-tu capable de te mettre dans la peau du coach du BVB pour percevoir les points forts et les points faibles de ton équipe? Amateur de tactique et de stratégie, c’est à toi de jouer. Au programme : décortiquer le match, en ressortant les idées principales de Lucien Favre et marquer un maximum de points!  Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 31 à marquer, voire plus! Let’s play!

 

CONTEXTE DU MATCH POUR FAVRE :  Lucien Favre était annoncé au BVB Dortmund depuis de nombreuses saisons déjà, comme si le destin devait le faire passer par ce club. Après quelques déviations, l’idylle a pu commencer en cette saison 2018-2019 et pour l’instant, c’est une belle histoire d’amour. Le BVB Dortmund est invaincu cette saison et joue contre le Bayern pour créer un vrai trou à la tête du classement avec 7 points d’écarts. Avec un effectif profond, transformé mais toujours aussi jeune Lucien Favre semble avoir les armes pour réussir une grande saison. Cela passe par une victoire à domicile alors que cela fait 2 ans que le Bayern Munich n’a pas perdu contre le club de la Ruhr.

 

A votre avis quel était le plan de jeu de Niko Kovacs sur ce match ?

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR :

  1. Résister aux phases de pressing du BVB, pour imposer son jeu vif, technique et  spectaculaire au sol comme le veut la tradition dans un club comme le Bayern. En bref, être le « protagoniste » principal du match. 1 POINT
  2. Etre capable de dominer le BVB Dortmund sur l’un de leurs points forts à savoir le jeu dans les couloirs. Aligner Ribery et Gnabry d’entrée sans oublier Kimmich et Alaba c’est se donner les moyens de dominer cette zone de jeu. 1 POINT
  3. Jouer « autour » de Lewandowski et « pour » Lewandowski. L’attaquant du Bayern est toujours un joueur clé dans ces matchs contre son ancien club qu’il affectionne tout particulièrement. Il sait y briller à chaque fois. Dans ce cadre, Kovacs veut le mettre dans les meilleurs dispositions. Cela doit passer concrètement par la multiplication de centres de qualités mais également par des circuits de passe en appui et déviation autour de lui en utilisant ainsi sa grande qualité technique. 1 POINT

»TEXT

 

A votre avis quel était le plan de jeu de Lucien Favre sur ce match ?

»TEXT

 

ŒIL DE L’AUTEUR :

  1. Etre polyvalent c’est à dire non seulement, gérer les phases où le Bayern risque de dominer le ballon face à son équipe en bloc bas mais aussi s’approprier la sphère pour ne pas laisser l’adversaire dicter le tempo du match durant les 90 minutes. 1 POINT
  2. Développer des attaques rapides de qualité dans la profondeur lorsque le Bayern Munich initie des attaques placées dans leur camp. 1 POINT
  3. Etre supérieur à son adversaire dans les phases de transition perte/récupération du ballon : cela signifie d’abord adopter la bonne attitude réclamée par le jeu entre repli ou pressing à la perte en fonction du positionnement collectif. Ensuite,il s’agit aussi d’être supérieur dans les choix de jeu opérés après récupération dans les pieds des Munichois entre attaque supersonique ou phase de conservation. 1 POINT
  4. Dominer l’adversaire dans les combinaisons et les duels qui auront lieu dans les couloirs. 1 POINT
  5. Gagner la bataille de l’intensité et du volume de course. Asphyxier l’adversaire comme ils ont l’habitude de le faire en marquant beaucoup de buts dans le dernier quart d’heure. 1 POINT

»TEXT

Imaginez-vous sur le banc à regarder le match , qu’est ce qui fonctionne ou dysfonctionne dans les différentes phases de jeu ainsi que sur le plan individuel en 1er mi-temps pour vous ?

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR CE QUI FONCTIONNE : 

  1. Le BVB Dortmund fait au moins jeu égal en début de match au niveau de l’intensité et du volume de courses tout particulièrement dans les couloirs. Les prises à deux autour de Ribery grâce au repli de Sancho à droite sont particulièrement efficaces pour contenir l’ex-international français. 1 POINT
  2. Le BVB défend avec pertinence et agressivité la zone autour de la surface de réparation, surtout en début de match  (10-20 premières minutes). 1 POINT
  3. Reus réussit à se démarquer et à être trouvé pour servir de rampe de lancement aux attaques rapides du club de la Ruhr. 1 POINT
  4. Les défenseurs du Borussia gèrent plutôt bien les moments où il y a de la profondeur dans leur dos et proposent un alignement de qualité. 1 POINT
  5. Les D.C disposent d’une attitude très équilibré et efficace. Ils savent alterner entre relance verticale, prise d’initiative et éloignement du danger nécessaire face à la qualité offensive de l’adversaire. La prise de risque est plutôt bien évaluée. 1 POINT
  6. Les combinaisons à 3 pour faire des décalages et trouver un joueur lancé dans les couloirs fonctionnent mieux côté gauche que côté droit pour le moment. 1 POINT

ŒIL DE L’AUTEUR CE QUI DYSFONCTIONNE :

  1. Dans les 25 derniers mètres du Bayern, les joueurs offensifs du Borussia n’arrivent pas à finaliser un décalage par un dribble pertinent ou une passe bien sentie. Les latéraux du Bayern apparaissent supérieurs en 1ère mi-temps. 1 POINT
  2. Mario Götze présente des difficultés à impacter positivement le jeu de son équipe. Il semble quelque peu asphyxié par le rythme du match tout en n’étant pas trouvé dans les bonnes zones par ses coéquipiers. 1 POINT
  3. Les quelques séquences de pressing haut sont peu efficaces pour bloquer les sorties de balle du Bayern. Cela peut s’expliquer par un léger manque de coordination et surtout par une grande assurance technique de l’adversaire qui réussit à absorber la pression. 1 POINT
  4. Le BVB Dortmund n’a pas su se créer beaucoup de situation de frappes.
  5. Julien Weigl semble en retrait au milieu de terrain quand son équipe perd le ballon. Il ne parvient pas à combler ses lacunes dans le duel par un placement excellent et de nombreuses interceptions comme il sait pourtant le faire. 1 POINT
  6. L’équipe de Favre perd peu à peu le fil en 1ème mi-temps sur 2 points importants : ressortir le ballon alors qu’ils sont en bloc bas, et défendre efficacement la surface pour ne pas donner trop d’occasions à Lewandowski. Ce recul est sanctionné directement par l’ouverture du score des joueurs Bavarois.  1 POINT
  7. Les joueurs de Lucien Favre n’arrivent pas à contenir l’influence déterminante de Joshua Kimmich dans le jeu d’attaque du Bayern : celui-ci pénètre, oriente le jeu et crée des déséquilibres énormes comme un numéro 10 alors qu’il joue majoritairement dans son couloir. Une prestation impressionnante de l’Allemand en 1ère mi-temps. 1 POINT

»TEXT

Le BVB est mené 1-0 à la mi-temps. Fidèle à sa tradition cette saison, Dortmund va renverser le score et s’imposer 3-2 ! Pour vous, quels sont les principaux changements et phénomènes tactiques qui ont permis ce renversement ?  

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR :

  1. Lucien Favre a l’œil vif depuis son banc et décide de remplacer Weigl dès la mi-temps en faisant entrer Dahoud. Objectif : mettre tout de suite un joueur au volume de courses plus important tout en garantissant une qualité technique dans les sorties de balle. Lucien Favre semble connaître son effectif extrêmement riche à la perfection. 1 POINT
  2. Les combinaisons impliquant au moins 3 joueurs sur les côtés sont encore plus déstabilisantes et tranchantes puisque elles aboutissent bien plus souvent à des occasions franches. L’égalisation sur pénalty en est l’illustration. 1 POINT
  3. Les fixations dans l’axe avec un Marco Reus dominant pour ensuite jouer dans le dos des latéraux notamment Kimmich  sont remarquables. 1 POINT
  4. Les joueurs du Borussia ont su encore élever leur niveau technique entre la 1ère et la seconde mi-temps pour mieux conserver la sphère et contrôler le rythme du match. Les phases de conservation sont mieux gérées avec une bonne alternance largeur-profondeur. 1 POINT
  5. Les D.C continuent d’abreuver les milieux et Reus directement par des passes verticales bien senties. 1 POINT
  6. Marco Reus permet à ses joueurs de revenir à 2-2 grâce à des choix de positionnement et une qualité technique hors du commun. Par exemple, dans un match si intense, il décide avec pertinence de se placer tant que possible dans la zone de Niklas Süle, nouvel entrant du Bayern pour le déstabiliser car celui-ci a de grandes difficultés à rentrer dans ce match. Son choix est payant avec ce but signifiant son doublé. 1 POINT
  7. Le 2-2 ne suffit pas au coach Lucien Favre. Il décide assez vite de faire rentrer Alcacer à la place de Gotze. Car son équipe réussit encore à se créer de nombreuses occasions sans parvenir à les convertir. Faire rentrer un buteur aussi fin que Paco, vise à combler cette lacune. Alcacer a failli donner tort à son coach jusqu’à son but remarquable de justesse technique et de lucidité (feinte de frappe et pichenette sur Neuer s’il vous plaît !). 1 POINT
  8. Le BVB a su gagner le rapport de force instauré dans les couloirs : leurs paires font de plus en plus de différences à l’image d’un Sancho intenable. 1 POINT
  9. Axel Witsel a affiché une supériorité technique, tactique et physique à l’ensemble de ces adversaires sur la globalité du match. Lucien Favre a souhaité appuyer cette supériorité en faisant entrer Delaney. L’international Danois est très bon pour accompagner Witsel et ne pas se laisser submerger par les vagues offensives du club bavarois. 1 POINT
  10. Le bloc défensif continue de maintenir sa densité : les 2 lignes de 4 sont ultra-resserrées et ne laissent que peu d’espace entre les lignes à l’intérieur du jeu. 1 POINT

»TEXT

Le jeu se termine ici pour cette semaine es-tu proche des 31 remarques tactiques de l’auteur? D’accord, pas d’accord, des choses à rajouter?

 C’est effectivement maintenant que tu peux rajouter des points bonus en donnant des idées/ contrepoints dans les commentaires. N’étant ni Lucien Favre ni un membre de son staff, toute l’analyse est ici le produit d’un regard extérieur, un œil certes vigilant mais toujours incomplet. Peut-être vos remarques pertinentes permettront de nous rapprocher au plus près du bilan d’après match réalisé par le staff  du BvB. En résumé,  le Borussia Dortmund a su être à la hauteur d’un match de si haut niveau alors même qu’ils sont dans un cycle de 2-3 matchs par semaine avec un effectif jeune et peu expérimenté d’une telle fréquence de matchs à haute intensité. Est-ce un tournant dans la Bundesliga ? N’oublions pas que le club de la Ruhr a déjà réussit des débuts de saison tonitruants avant de s’écrouler. Le Bayern ne lâchera pas. Cependant, plus que jamais, le club de Lucien Favre semble avoir réuni tous les ingrédients pour aller jusqu’au titre. Cette victoire les place encore plus sur le devant de la scène. Sauront-ils résoudre l’équation complexe : pression du leadership, qualité et régularité pour ramener le titre à leurs légendaires supporters ?

  En tout cas, si tu n’as pas vu le match c’est  l’occasion de te faire un replay et de venir jouer avec nous. Tu ne seras pas déçu par ce match !

J’espère que ce jeu vous aura aidé à travailler votre œil, outil prioritaire pour tout passionné, animateur ou formateur foot. A bientôt pour un nouveau jeu du tacticien !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *