[JEU] Dans les yeux de Quique Setién contre Levante en Liga

PRINCIPE DU JEU  : Aurais-tu pu être l’adjoint de Setién sur ce match? As-tu analysé le match avec tant de précision qu’on pourrait croire que tu fais partie du staff de ce grand entraîneur ? Quel plan de jeu et quels ajustements furent opérés par le coach pour tenter d’ obtenir un résultat ? Amateur de tactique et de stratégie, c’est à toi de jouer. Au programme : décortiquer le match, en ressortant les idées tactiques principales du coach du Betis et marquer un maximum de points!  Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 28 points à marquer, voire plus! Let’s play!

CONTEXTE DU MATCH POUR SETIEN : Quique entame sa deuxième saison au sein du Real Betis Balompié. Le coach de 59 ans a réussi l’épreuve de ramener le Betis à une place plus conforme à son histoire au sein de la liga avec une qualification en Liga Europa. Fort d’un mercato intelligent (Canales, Inui) mais d’un calendrier plus chargé, c’est la saison de la confirmation pour lui, qui lui permettra peut-être en cas de succès, de prendre une nouvelle dimension dans le monde des coachs de talent. Ce premier match à domicile de la saison représente une marche à ne pas rater !

A votre avis quel était le plan de jeu de Levante sur ce match ?

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR :

  1. Paco Lopez, dont l’équipe cherche une nouvelle fois à se maintenir en Liga, vient au stade Benito Villamarin avec l’ambition d’aller chercher un résultat en procédant par des attaques rapides vives et précises. 1 POINT
  2. Le coach est bien conscient qu’il ne pourra résister aux assauts du Betis en restant constamment en bloc bas. C’est pourquoi, il a travaillé avec son effectif pour proposer une variété de phases défensives afin de surprendre l’adversaire. Levante peut ainsi tout aussi bien presser haut, que rester en médian ou se replier en bloc bas. 1 POINT
  3. Conscient des prédispositions de Setién à défendre à 3, il fait en sorte qu’un maximum de contre-attaques se jouent dans le dos des latéraux souvent amenés à rester haut afin de faire défendre au large une défense centrale assez lente. 1 POINT

»TEXT

A votre avis quel était le plan de jeu de Quique Setién sur ce match ?

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR : 

  1. Quique Setién défend une idée du football assez claire : il ne peut se passer du ballon, de la volonté de le monopoliser face à l’adversaire pour le déstabiliser par des attaques élaborées et si possible spectaculaires. Par ailleurs, passionné d’échecs, Setién dispose d’une phase offensive très travaillée. 1 POINT
  2. En phase défensive, sur ce match à domicile où il semble disposer d’une supériorité technique, Quique cherche à presser haut pour récupérer le ballon le plus vite possible et pouvoir alors multiplier les attaques. 1 POINT
  3. Ne disposant pas de très bons joueurs dans le domaine aérien, il semble orienter sa phase de finition dans l’intérieur du jeu, par des centres plutôt au sol, ou des joueurs mis dans des positions de frappe intéressantes. 1 POINT

»TEXT

 

Vous regardez le match depuis le banc aux côtés de Setién, qu’est ce qui fonctionne ou dysfonctionne dans les différentes phases de jeu ainsi que sur le plan individuel en 1er mi-temps pour vous ?

»TEXT

 

ŒIL DE L’AUTEUR CE QUI FONCTIONNE :

  1. Les capacités du Betis à tenir le ballon sont très bonnes. Ils dominent comme prévu sur le plan de la conservation et font circuler le ballon en alternant jeu court/ jeu long, fixation dans une zone pour jouer à l’opposé. 1 POINT
  2. En phase de finition, les milieux du Betis se projettent très bien dans la surface comme si il y avait un centre, afin d’attirer des joueurs de Levante et ainsi libérer un joueur aux abords des 20 mètres qui peut frapper dans de bonnes conditions. 1 POINT
  3. Les défenseurs centraux gagnent des mètres balle au pied, pour fixer et attirer un adversaire, ce qui permet au coéquipier du milieu de se démarquer, ou au défenseur de réaliser des passes verticales qui cassent les lignes. 1 POINT
  4. Les joueurs du Betis savent se placer dans les intervalles, dans le dos des adversaires attirés par la fixation des défenseurs centraux qui avancent vers eux. 1 POINT
  5. Les défenseurs centraux sont souverains dans le domaine aérien sur les relances adverses. 1 POINT
  6. Les sorties de balle en diamant avec les 3 D.C accompagnés de W.Carvalho sont très efficaces pour  casser la 1ère ligne et pénétrer le camp adverse puisque elles créent des situations de 4 contre 2. 1 POINT
  7. Les déséquilibres sont nombreux côté gauche avec l’implication de Guardado, Feddal et surtout Junior qui réalisent de nombreuses différences individuelles. 1 POINT
  8. Le pressing haut à la perte du ballon est plutôt bien orchestré durant cette mi-temps. Le porteur est cadré dans les 3 secondes par un joueur du Betis, les solutions de passes courtes sont coupés par les coéquipiers, et  la dernière ligne défensive sait se déplacer pour intercepter les passes profondes. 1 POINT
  9. W.Carvalho exceptionnel de justesse dans ses déplacements, sa vista et ses passes sur cette 1ère période. 1 POINT

 

ŒIL DE L’AUTEUR CE QUI DYSFONCTIONNE :

  1. Une intensité dans les duels qui diminue aux abords de leur propre surface. Quand la défense collective ne suffit plus, il y a des manques de chacun des joueurs dans les duels 1 contre 1 (c.f premier but encaissé) 1 POINT
  2. Les frappes de loin sont trop peu dangereuses pour inquiéter le portier adverse. 1 POINT
  3. L’équipe sait varier entre le jeu dans les couloirs et le jeu dans l’axe, mais sur ce dernier point, le dernier geste, la dernière passe est trop imprécise pour réellement inquiéter Levante. 1 POINT
  4. L’attaquant central Moron, est bien trop discret pour permettre de valoriser les nombreuses initiatives offensives de l’équipe. 1 POINT
  5. Lorsque Levante réussit à sortir, ils disposent de beaucoup de latitude dans le dos des latéraux. Ils ont toujours le temps d’ajuster un centre dangereux. 1 POINT
  6. Au-delà du plan de jeu de Levante qui vise à n’offrir que peu d’espace dans le dos de la défense, le Betis n’arrive pas vraiment à créer de la profondeur de la verticalité. Par exemple, les latéraux n’arrivent que trop peu lancés sur les côtés  ce qui atténue beaucoup les déséquilibres. 1 POINT
  7. Le côté droit n’est pas aussi tranchant que le côté gauche sur les phases offensives. 1 POINT

»TEXT

 

Mené déjà 1-0 à la mi-temps sur un exploit individuel adverse, le Betis fini par s’incliner 3-0 à l’issue du match. Vous, qui avez pu réaliser certains ajustements auprès de Setién à la mi-temps, comment expliqueriez-vous ce premier échec cinglant à domicile? 

»TEXT

 

ŒIL DE L’AUTEUR : 

  1. Au fil du match, alors que le plan de jeu prévu par Setién ne se déroulait pas comme prévu, l’équipe et le staff n’ont pas su imaginer un réel plan B. 1 POINT
  2. L’équipe a continué à s’empaler dans l’axe en phase de finition, sans gagner en précision dans les frappes ce qui permit aux défenseurs et aux gardiens de Levante de se régaler. 1 POINT
  3. Au fil des minutes, l’implication défensive collective s’est désagrégée. Au lieu d’empêcher Levante de s’exprimer, ce qui permettait alors de marquer moins de buts pour obtenir un résultat favorable, ils les ont laissé ressortir, présentant de criantes faiblesses sur leurs transitions défensives. 1 POINT
  4. Les joueurs à vocation défensive sont assez lents et donc en difficulté pour défendre face à des joueurs lancés vifs et techniques (c.f : les amours de but de Morales) 1 POINT
  5. Même si l’entrée d’Inui a fait le plus grand bien, les autres changements n’ont pas permit de répondre au problème de la présence et de la justesse dans la surface de réparation. Les attaquants du Betis n’ont pas existé face aux défenseurs de Levante dans les 20 derniers mètres. 1 POINT
  6. Des lacunes physiques et mentales peut-être attribuables au début de saison semblent encore à combler. 1 POINT

»TEXT

Le jeu se termine ici pour cette semaine es-tu proche des 28 points, associés aux 28 remarques tactiques de l’auteur? D’accord, pas d’accord, des choses à rajouter?

 C’est effectivement maintenant que tu peux rajouter des points bonus en donnant des idées/ contrepoints dans les commentaires. N’étant ni Quique Setién, ni un quelconque membre de son staff, toute l’analyse est ici le produit d’un regard extérieur, un œil certes vigilant mais toujours incomplet. Peut-être vos remarques pertinentes permettront de nous rapprocher au plus près du bilan d’après match du samedi matin, réalisé par tout le staff du Betis. Beaucoup de promesses ont été affichées durant ce premier match, mais l’équipe technique a encore du pain sur la planche!

  Si tu n’as pas vu le match c’est peut-être l’occasion de se faire un replay et de venir jouer avec nous.

A bientôt pour un nouveau jeu du tacticien !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *